Parfois, c’est vrai, je la déserte.
Pendant des semaines, voire des mois, je l’ignore. Je me dis que tout cela, tout cet Amour que je lui porte, toute cette histoire que je me raconte à son sujet, c’est une grosse illusion, une supercherie de mon ego.
En quelle que sorte, je laisse parler le Pharisien critique en moi et il gagne.
 
Lorsque je m’éloigne trop d’Elle, ELLE vient me donner un signe. Plus que cela, ELLE m’appelle à la Rencontre.
Je la rencontre à travers une femme, une homme, un mail, une parole offerte, une main tendue.
ELLE me fait témoin et parfois actrice d’une situation.
Je sais alors qu’à ce moment-là, ELLE est bien là, ELLE me fait des petits clins d’œil et j’entends son rire cristallin.
Ce sont toujours des situations extrêmement puissantes, qui sortent de l’ordinaire, parfois confrontantes, violentes, qui viennent me chercher dans ma Foi, dans mon engagement.
 
Avec tout son amour, ELLE me montre.
 
ELLE me montre combien ma Présence est importante en cet instant, en ce Lieu, avec cette être que je rencontre.
ELLE me montre combien je suis importante pour ELLE.
 
Je sens la grâce de son Souffle, le baume de ses Parfums, la puissance de sa Présence.
 
Avec ELLE, je ne cherche plus à faire, à créer, à réaliser, à chercher encore et encore sa présence, à avoir des intentions, des projets, à faire des rituels, trouver un but, à être dans cette quête répétitive et parfois fatigante de moi-même etc.etc.
 
Elle m’invite à la Présence.
“Reste là.”
“Sois là”.
Je ne demande plus pourquoi, je ne cherche plus à comprendre pourquoi elle me demande d’être là, dans ce lieu, à cet instant.
 
Je lui offre ma Présence,
J’offre ma Présence aux passants, au monde…
 
Je suis là,
JE SUIS.
****
Il y a un an, j’avais planté la graine du Cercle de la Rose puis quelques mois après, elle était laissée en jachère car je traversais une période de désert et de confusion…
J’avais acheté à cette occasion, au solstice de l’été 2019, un superbe rosier en édition limitée de la Roseraie de Vézelay.
Au solstice de cet été 2020, j’ai eu la grâce de voir les premiers bourgeons et fleurs de ce rosier et de célébrer une cérémonie spécialement pour une femme se sentant appelée par Marie-Madeleine.
Depuis, je ressens que ce projet va pouvoir enfin fleurir et rayonner.
Bien à vous,
Laurence