Nous sommes les gardiennes de notre Grande Mère.

Nous arrivons avec nos gros sabots et nous faisons trembler la terre. Les pierres déboulent, les branches craquent et la foret s’ouvre à nos corps imposants.

Quand vous nous entendez, vos corps tremblent, vos cœurs s’emballent et vos jambes fléchissent.

Ce que vous entendez, c’est votre puissance.

Nous sommes votre Puissance.

Pourquoi croire que vous l’avez perdue ?

Nous sommes là, nous vous observons. Nous sommes en nombre pour vous montrer encore et encore que votre Puissance est belle, qu’elle est là, plantée dans votre bas-saint et qu’elle est une perle de sainteté dans votre calice.

Nous sommes là pour vous dire que notre Grande Mère est avec vous, parmi vous, elle ne vous a jamais abandonné.

Par ce cercle, elle vous prend dans ses bras et tels des nouveaux-nés vous bénis de sa Grâce d’Amour.

Mettez nos sabots à vos pieds et faites trembler votre corps !

Que vos corps sortent de leur sommeil et explosent de Joie et de liesse !

Secouez encore vos âmes de leur poussières d’antan et allez frapper du pied et du sabot les terres encore bien embroussaillées des consciences et de la Connaissance.

Ouvrez les chemins escarpés de l’Amour en vous-même et laissez ce séisme vous traverser comme une cascade de feu.

Après le tremblement, la paix se posera dans votre cœur.

Telle une vache paissant dans l’herbe, Hathor vous ouvrira la Chambre d’or.

 

Message inspiré à Bugarach

Belle journée,

LÖORA